mardi, novembre 12

Pendant l’été 2018 on a observé une chute des marchés boursiers. On parle du début d’une crise financière. Les investisseurs prudents pensent déjà à la sauvegarde de leurs placements. Ils se demandent en quoi investir, pour ne pas réaliser des pertes insupportables.

Les dettes privées de entreprises sont en train d’augmenter. Même les entreprises avec des taux de liquidités très hautes s’endettent de manière importante: les taux d’intérêt étant bas, elles empruntent de l’argent, pour prêter à d’autres. On n’investit pas dans la production pendant une crise financière qui se profile. Parallèlement au surendettement, on assiste à une bulle spéculative sur le marché boursier, mais aussi, dans un certain degré, sur le marché immobilier aussi.

Il est difficile de dater une crise financière

Il y a une longue période pendant laquelle on pourrait en sentir les signes qui la présagent. Le prix du dollar américain monte. Les actions se font volatiles et une tendance de fond baissière s’est établie. La dette mondiale a pris des niveaux qui n’ont jamais été si élevés. Les bulles qu’on est en train d’attendre qu’elles éclatent, sont les actions et les obligations. La stagnation et l’inflation se combinent pour donner naissance au phénomène que l’on a nommé « stagflation« .

Réagir à la crise boursière

Pour faire baisser l’angoisse, le mieux qu’un investisseur puisse faire est de se préparer – organiser ses épargnes et son patrimoine, en anticipant les chocs économiques. de la crise financière. Ils existent des placement en temps de crise qui rapportent. Comme vous le savez, la Bourse fonctionne par cycles, par conséquent il est bon en cas de marché baissier d’acheter des actions que vous allez revendre plus tard à des prix plus élevés.

Placer votre argent hors de la zone euro

Les pays sûrs en matière de finances et à monnaie stable, sont la Norvège et la Suisse. Donc, si vous êtes préoccupés par les tournures des évènements en Europe, vous pouvez vous orienter vers ces pays pour mettre vos placements à l’abri. Ouvrir un compte dans une banque suisse est une très bonne idée, que beaucoup de français ont déjà réalisé.

Misez sur l’or en temps de crise financière

Le principe est le suivant: l’or suit toujours la tendance inverse des valeurs boursières, immobilières et mobilières. Pour anticiper un krach, achetez de l’or. Ce métal conserve sa valeur dans les temps durs et vous donne un sentiment de calme. Son cours a augmenté de 88% entre le 2007 et le 2017. C’est le seul actif qui vous protège à la fois contre l’inflation et contre la déflation. L’or est un actif qui ne dépend pas des résultats financiers d’une entreprise, ni de la capacité des États à rembourser leurs dettes. Achetez-le sous forme de pièces, de manière régulière.

Investir dans les oeuvres d’art

Un type d’investissement, que l’on pratique de plus en plus. On le considère un moyen effectif pour bien placer son argent. Sachez que ce marché rapporte actuellement très bien. Vous trouvez des oeuvres d’art d’époques et de style divers et donc, vous pouvez compter sur une large variété d’acheteurs potentiels. Pour en acheter, vous pouvez le faire durant une séance de vente aux enchères ou bien contacter personnellement des privés via des annonces sur les sites spécialisés.

Achetez des parcelles de forêts

C’est un placement qui rapporte des révenus réguliers sur le long terme. Si vous effectuez les achats à travers un groupement forestier, vous avez la possibilité de mettre vos épargnes en commun avec celles d’autres particuliers. L’investissement dans les forêts a une forte rentabilité. C’est pour certains « la meilleure épargne sécurisée des français ». La rentabilité peut s’élever jusqu’aux 4%! Pour trouver des conseils en investissement forestier et pour la gestion de ce type de patrimoine, vous pouvez consulter cette page.

Investissez dans la vigne

Avec un rendement de 1% à 4%, c’est du cours du vin et des conditions climatiques dont vous allez dépendre dans ce type d’investissement. Les propriétaires viticoles sont totalement exonérés d’IFI, pour cela vous devez seulement louer votre domaine à un membre de votre famille et utiliser les vignes à des buts agricoles. Avec la création d’un groupement foncier agricole vous facilitez la transmission de vos vignes à vos enfants.

 

Share.

About Author

Leave A Reply